Clinique Saint-Jean
Toulon
04 94 36 77 11
Clinique Sainte-Marguerite
Hyères
04 94 12 87 97
prendre rendez-vous en ligne

Pathologies

Définition

Le calcul urinaire est un agglomérat de minéraux maintenus entre eux par des protéines. Le terme de lithiase urinaire est plus général : c'est la maladie qui consiste en la formation de calculs dans la voie urinaire.

Le terme de calcul vient du latin calculus (cailloux).

 

Pour qu'un calcul apparaisse, il faut que la concentration de certains minéraux (calcium, oxalate, phosphore, magnésium, acide urique,...) dans les urines soit trop élevée. D'autres facteurs peuvent faciliter ou inhiber le processus (infections à certains germes, acidité des urines,…).

 

La lithiase urinaire touche 4 à 15% de la population selon les pays, avec une moyenne de 5 à 10% dans les pays riches. Cette prévalence augmente dans les pays chauds et secs.

Elle touche plus les hommes que les femmes.

 

Anne de Bretagne, Isaac Newton ou Napoléon III ont eu des calculs.

 

80% des calculs sont faits de calcium, les autres sont faits de phosphate, d'acide urique ou de cystine. Différentes natures peuvent cohabiter dans le même calcul.

 

Facteurs de risque :

 

  • La diurèse (quantité d'urines émises) : plus est elle élevée, moins il y a de risque. Il existe un facteur saisonnier, lié à la sécheresse (été, hiver).

 

  • Certaines professions en extérieur dans les régions chaudes (maçonnerie par exemple) sont plus exposées.

 

  • L'alimentation déséquilibrée (excès ou défauts importants), les excès de viandes et charcuteries, de sel, l'obésité sont des facteurs de risque. 

 

  • Certains facteur génétiques, qui n'ont rien à voir avec les mauvaises habitudes familiales.

 

  • Certaines malformations comme la maladie de Cacchi et Ricci.