Clinique Saint-Jean
Toulon
04 94 36 77 11
Clinique Sainte-Marguerite
Hyères
04 94 12 87 97
Prendre rendez-vous en ligne

Après une cystectomie (ablation de la vessie) pour cancer de vessie ou en cas de vessie détruite qui fait prendre le risque de destruction des reins, il est nécessaire que l'élimination des urines puisse continuer à se faire.

 

Pour cela, il faut que l'écoulement se fasse soit directement à l'exterieur, soit par l'intermédiaire d'un réservoir.

 

En cas de dérivation non continente, les urines sont expulsées directement vers l'extérieur, sans pouvoir être stockées. Un orifice artificiel est crée (stomie) le plus souvent à droite et un peu plus bas que l'ombilic (nombril). Il est nécessaire de poser une poche collectrice sur la peau.

 

L'intervention d'un(e) stomathérapeute, la veille de l'intervention, permet de se rendre compte de l'aspect et surtout de repérer l'endroit où l'appareillage sera le plus efficace.

 

Urétérostomie cutanée directe

La technique la plus simple consiste à mettre directement les uretères à la peau, idéalement du même côté (pour n'avoir qu'un appareillage). Parfois, il est nécessaire d'avoir un orifice de chaque côté, pour des raisons techniques.

 

Derivations-U2

 

Cette technique est la plus simple, mais reste choisie par défaut. Elle est réservée aux patients très fragiles, chez qui la durée de l'intervention ou le risque d'une chirurgie intestinale est majeur.

Il est nécessaire de maintenir des sondes d'urétérostomie, à changer tous les 2 à 4 mois, qui vont de chaque rein vers l'extérieur, afin d'empêcher la peau de se refermer spontanément.

 

Urétérostomie cutanée transiléale dite de Bricker

 

 C'est la technique de dérivation non continente la plus utilisée. Elle permet le drainage en continu des urines, mais sans la nécessité de maintenir des sondes dans les uretères.

 

Dix centimètres de la fin de l'intestin grêle (iléon) sont prélevés et isolés.

 

Derivations-bricker1

Derivations-bricker2

 

Les deux uretères sont abouchés à l'extrémité qui reste dans l'abdomen. L'autre extrémité est suturée à la peau (stomie).

 

bricker

 

Ce petit morceau d'intestin sert à protéger les voies urinaires des infections et simplifie la gestion des poches de stomie.

 

 

voir l'article Dérivations continentes