Clinique Saint-Jean
Toulon
04 94 36 77 11
Clinique Sainte-Marguerite
Hyères
04 94 12 87 97
Prendre rendez-vous en ligne

Pathologies

Définition

Le cancer de prostate est un adénocarcinome (cancer de la glande), qui touche principalement la zone périphérique de la prostate (accessible au toucher rectal).

 

Il est le cancer le plus diagnostiqué en France avec une estimation de 57 000 nouveaux cas en 2012, devant le cancer du poumon (28 000) et le cancer colorectal (23 000). En revanche, il tue près de 9 000 hommes par an, soit autant que les cancers colorectaux, loin derrière le poumon (21 000).

L'augmentation de l'incidence, multipliée par 5 depuis 30 ans, est liée à l'amélioration et la diffusion des techniques diagnostiques et au vieillissement de la population. Cette incidence diminue depuis peu du fait d'un dépistage intensif depuis 20 ans. En revanche, le taux de mortalité a diminué de 40% durant la même période. Le nombre de cancers diagnostiqués au stade métastatique a diminué de 20 à 2% en 20 ans.

 

L'incidence française est parmi les plus élevées d'Europe, avec les pays scandinaves, la Belgique ou l'Irlande. En revanche, le taux de mortalité spécifique du cancer de prostate en France est nettement inférieur aux pays scandinaves. La pratique du dépistage et les orientations thérapeutiques sont différentes entre les pays.

En France, il existe des différences d'application du dépistage, liées au comportement des patients, des médecins généralistes et des urologues. En revanche, la prise en charge thérapeutique est en théorie plus homogène.

 

Le diagnostic est fait en moyenne à 71 ans, principalement lié au dépistage individuel.

 

Le but de cet article étant d'expliquer le cancer de prostate, il ne sera émis aucun jugement quant à la validité ou non du dépistage individuel.