Clinique Saint-Jean
Toulon
04 94 36 77 11
Clinique Sainte-Marguerite
Hyères
04 94 12 87 97
Prendre rendez-vous en ligne

Pathologies

 

FEUILLE DE ROUTE DE L'HYPERACTIVITÉ VÉSICALE

 

Si vous urinez souvent et que les envies sont pressantes et difficiles à retenir, vous souffrez peut-être d’une vessie hyperactive (ou hyperactivité vésicale).

 

Il s’agit d’une contraction involontaire de la vessie, sans qu’elle soit pleine, créant un besoin brutal (urgenturie), difficile à retenir.

 

 

HAV halte toilettes1/ Déterminer votre gène

 

Il faut aller au moins 8 fois aux toilettes par 24 heures, depuis plusieurs mois.

 

Le sentiment de perdre le contrôle, de devoir accélérer le pas pour ne pas avoir de fuite, de devoir systématiquement rechercher les toilettes où qu'on aille, d'être fatigué de devoir se lever la nuit sont les symptomes habituels de l'hyperactivité vésicale.

 

Une incontinence n'est pas systématique, mais est souvent présente. Dans l'hyperactivité vésicale, la fuite d'urine survient lors du besoin, lorsque les toilettes n'ont pu être atteintes.

Une fuite d'urine sans sensation de besoin n'est pas liée à l'hyperactivité vésicale mais à d'autres origines, pour lesquelles une consultation avec un urologue peut être proposée.

 

Il ne faut pas confondre avec une cystite qui associe des envies fréquentes à des mictions douloureuses : les brûlures mictionnelles. Dans l'hyperactivité vésicale, la miction soulage, les symptômes apparaissent progressivement et sont chroniques.

 

 

HAV1

 

 

Repérez les moments où cela survient : au contact avec de l’eau, en rentrant chez vous, lors de vos courses, tout le temps…

 

Téléchargez et remplissez soigneusement un calendrier mictionnel qui permettra d’évaluer votre gène actuelle et l’efficacité des traitements à venir. Il faudra le conserver pour permettre des comparaisons.

 

 

 

2/ Consultez votre médecin traitant

 

HAV MT

Il vous interrogera,  examinera et  proposera des examens, et des conseils. Le but de ce premier contact est d'éliminer des causes simples à prendre en charge, dont le traitement est différent : prolapsus, infections chroniques, polypes,...

 

Il prescrira des examens comme un ECBU ou/et une echographie, s'il l'estime utile.

 

Il n'est pas nécessaire de traiter médicalement tout de suite. En revanche, chez les femmes, s'il existe ce qu'on appelle une inversion de commande (si on contracte les muscles abdominaux, à la place des muscles du plancher pelvien), quelques séances de rééducation peuvent améliorer nettement la qualité de vie.

Quelques conseils simples, pleins de bon sens peuvent déjà vous changer la vie.

 

 

Pour la suite :  Traitements non médicamenteux de l'hyperactivité vésicale